Un levier indispensable pour relever les défis écologiques et économiques de notre époque

La Finance est l'ensemble des mécanismes qui apportent à l'économie les capitaux dont elle a besoin pour fonctionner. Elle joue un rôle clé dans la compétitivité et la richesse d'un pays car ses objectifs sont d'assurer une utilisation optimale des ressources et d'améliorer ainsi le bien-être de tous.

Or, accéder à un niveau de vie le plus élevé ne peut se faire que si l'environnement et les ressources naturelles, se raréfiant, sont pris en compte. Le financement d'une transition écologique socialement juste est donc un enjeu majeur pour l'avenir de nos sociétés.

Dans le but de soutenir l'économie réelle et les projets de long terme, la finance durable privilégie les opérations financières qui prennent en compte des critères extra-financiers qu'on appelle les critères ESG : environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ces critères regroupent l'analyse des impacts des activités des entreprises en matière d'émissions de carbone, de la protection de la biodiversité, de gestion des déchets, etc.; des impacts sociétaux; et l'ensemble des règles qui régissent la manière dont les entreprises sont contrôlées et dirigées.

"Un monde à 2° pourrait être assurable, un monde à 4° ne l'est certainement pas." Henri de Castries, Président d'AXA, Climate Finance Day 2015

La finance durable regroupe différentes pratiques

  • L'investissement Responsable (IR). Il permet d'intégrer des critères ESG dans les processus d'investissement et de gestion. L'investissement responsable incite les entreprises et sociétés de gestion à prendre en compte des critères extra-financiers. Le label ISR soutenu par les pouvoirs publics (ISR pour Investissement Socialement Responsable) est reconnu internationalement et vise à favoriser la visibilité de la gestion ISR par les épargnants. Principal label en France, il gagne chaque année en importance tant par le nombre de fonds labellisés que les encours sous gestion.
  • La Finance verte. Elle réunit l'ensemble des opérations financières en faveur de la transition énergétique et écologique et de la lutte contre le changement climatique. Ses outils principaux sont les obligations vertes (« green bonds »). Ces emprunts servent à financer des projets contribuant à la transition écologique : gestion de l'eau, des déchets, de l'énergie, etc.
  • La Finance solidaire. Elle regroupe les placements dont l'engagement est orienté sur des critères sociaux : activités d'insertion liées à l'emploi, au social et au logement, à la solidarité internationale et à l'environnement.
  • Le Social business. Il concentre les entreprises dont la finalité est principalement sociale. Les bénéfices sont réinvestis dans la lutte contre l'exclusion, la protection de l'environnement, le développement et la solidarité.

La place financière de Paris engagée pour une finance durable et une économie décarbonée

Depuis le début des années 2000, la place financière de Paris a développé une expertise et un écosystème fort en matière de critère ESG, et plus largement de finance verte et durable.

Le point d'orgue de cette mobilisation a été le 1er Climate Finance Day organisé à l’UNESCO, à Paris, en 2015 en préparation de la COP21. Cet événement, où ont été annoncés les premiers engagements forts des acteurs financiers, notamment sur le désinvestissement du charbon, a marqué une vraie prise de conscience et a été un accélérateur de cette mobilisation en France et à l’international.

Afin de rassembler les acteurs engagés sur cette voie, la place financière de Paris a créé en 2017 « Finance for Tomorrow », aujourd’hui branche de Paris EUROPLACE dédiée à la finance verte et durable dont l’objectif est de positionner Paris en hub de référence sur ces enjeux.

La mobilisation mondiale des acteurs financiers est nécessaire pour accélérer la transition énergétique. Les normes de la finance durable doivent s'intégrer pleinement dans le secteur.